Emergency: 9-1-1
Search
Close this search box.
Share

(MISE À JOUR) La police sollicite l’aide du public pour trois agressions récentes impliquant un irritant chimique

Partager:

Dossier : 24-1162, 1220, 1221

Mise à jour: 6 mars 2024, 12h 22

24-1162
Le samedi 24 février 2024, un adolescent de 17 ans a été arrêté pour agression armée contre un chauffeur d’autobus survenue le 17 février 2024 sur la rue King à Uptown Saint John. L’accusé a également été arrêté pour manquement aux conditions de sa probation et pour méfait sur un véhicule de police de moins de 5 000,00 $. L’adolescent a été remis en liberté sous promesse de comparaître à nouveau devant le tribunal le 27 mars 2024.

24-1221
Le 29 février 2024, deux adolescents de 14 ans ont été arrêtés pour avoir agressé avec une arme un chauffeur de taxi le 20 février 2024, dans le secteur de l’école Princess Elizabeth. Les deux accusés ont été remis en liberté et se sont engagés à revenir en cour le 8 mai 2024.

24-1220
Le mardi 20 février 2024, vers 19 h 10, la police a été appelée à la promenade Technology où un jeune de 13 ans aurait été dépouillé de ses effets personnels et aspergé d’un irritant chimique alors qu’il marchait le long de la route. Cet incident fait toujours l’objet d’une enquête de la part de l’unité des crimes majeurs. À ce jour, aucune charge n’a été retenue. Les détectives sont à la recherche d’informations, de témoins et de toute personne disposant d’une vidéo ou d’un système de surveillance susceptible de capturer les suspects dans le secteur.

…………………………………………………..

L’unité des crimes majeurs de la police de Saint John sollicite l’aide du public relativement à trois agressions distinctes impliquant un irritant chimique.

Il est allégué que :

24-1162
Le samedi 17 février 2024, vers 22 h 36, un chauffeur d’autobus déposait trois usagers sur la rue King, dans le centre-ville. Ils ont été décrits comme étant un adolescent et deux adolescentes ; l’un des suspects portait un sweat à capuche rouge, un pantalon bleu et un sac à dos. Un autre avait les cheveux longs et bouclés et un autre les portait en chignon. Après être sorti du bus, l’homme a pulvérisé un produit chimique irritant dans le bus. Les suspects se sont enfuis à pied et n’ont pas été retrouvés à ce moment-là. Le conducteur a été soigné sur place par les services médicaux d’urgence. Voir le communiqué de presse précédent daté du 20 février 2024.

24-1220
Le mardi 20 février 2024, vers 19 h 10, la police a été appelée à Technology Drive où un jeune de 13 ans aurait été dépouillé de ses effets personnels et aspergé d’un irritant chimique alors qu’il marchait le long de la route. Le véhicule suspect a été décrit comme étant de couleur sombre et la victime a entendu une voix féminine avant d’être agressée. Il a été transporté à l’hôpital avec des blessures ne mettant pas sa vie en danger. Les suspects n’ont pas été retrouvés à ce moment-là.

24-1221
Le mardi 20 février 2024, vers 20 h 09, la police a été appelée à l’école Princess Elizabeth pour un chauffeur de taxi de 52 ans qui avait été aspergé d’un irritant chimique. Le chauffeur aurait pris un homme et une femme dans une épicerie de la rue Somerset. Il les a conduits jusqu’au parking d’une école située à proximité, sur la sixième rue. Lorsqu’ils sont sortis du véhicule, l’homme a aspergé le conducteur d’un irritant chimique et s’est enfui à pied. Le conducteur a été transporté à l’hôpital avec des blessures ne mettant pas sa vie en danger. Les suspects, qui n’ont pas été retrouvés à ce moment-là, sont décrits comme un homme caucasien de la fin de l’adolescence, de corpulence moyenne, aux cheveux foncés, portant un survêtement marron et blanc assorti avec la capuche relevée, des baskets Nike blanches et noires, et une casquette blanche à bec plat. La femme de type caucasien semble être du milieu à la fin de l’adolescence, de corpulence moyenne, aux cheveux blonds et portait un pantalon de survêtement gris, un sweat à capuche marron de l’université de Harvard et des écouteurs ou des protège-oreilles noirs.

L’unité des crimes majeurs mène l’enquête. Les détectives étudient la possibilité d’un lien entre ces incidents. Ils lancent un appel aux témoins ou à toute personne se trouvant dans le secteur et disposant d’une vidéo ou d’un système de surveillance des incidents au moment où ils se sont produits.

Toute personne ayant des renseignements à cet égard est priée de communiquer avec la police de Saint John au 1-506-648-3333 ou, si elle souhaite garder l’anonymat, avec Échec au crime au 1-800-222-8477 ou au 1-800-222-T.I.P.S.

Pour d’autres nouvelles, visitez Nouvelles | Saint John Police Force

Pour les demandes relatives aux médias, veuillez envoyer un e-mail sjpfnews@saintjohn.ca.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Accessibilité